Tag Archives: classiques

Tag « Pour l’amour des classiques »

2 Mai

Ce Tag littéraire très sympa a été créé par Ange (Beyond the Pages) et Yamini (The Skeptical Reader).

Ma femme Christine se joint à moi pour cette série de questions destinée aux rat(e)s de bibliothèque.

Bien évidemment, ce sont nos opinions, issues de nos expériences de lecture. Si certaines réponses ne te plaisent pas, encaisse comme un grand !

Question 1 : Pourquoi et à quelle fréquence lis-tu des classiques ?

Christine : Par plaisir. Quant à la fréquence, c’est difficile à dire… question de périodes et d’envies. Bleu ! J’dis bleu !

Aurélie : Pourquoi ? Parce que les classiques m’intéressent plus que la littérature contemporaine. Le mieux, c’est que je te renvoie à la préface de Pourquoi lire les classiques d’Italo Calvino, car l’auteur a vraiment mis dans le mille en ce qui me concerne, et que j’adhère à toutes les qualités qu’il attribue aux classiques… Pour ce qui est de la fréquence, je lis davantage de classiques aujourd’hui qu’à n’importe quelle autre période de ma vie ; je dirais que 3 livres que je lis sur 4 sont des classiques.

A45115_Pourquoi_lire_les_classiques.indd

Question 2 : De quelle période/nation/culture as-tu lu peu de classiques, mais souhaiterais y remédier ?

Christine : Vaste question. Ça suppose de faire le point sur ce que j’ai lu, exercice que je n’ai pas pour habitude de faire. Comme ça, je dirais l’Europe du Nord (Scandinavie, Islande…) car, à part quelques polars, je me rends compte que je ne connais pas cette littérature.

Aurélie : L’Espagne. A ma grande honte, je n’ai pratiquement pas lu de livres espagnols (classiques ou autres), alors que ma famille en est originaire !

Question 3 : D’après toi, quel livre contemporain sera un classique dans 100 ans ?

Christine : Contemporain ? Vous faites démarrer ça où ?

Plus sérieusement, la question est difficile : comment distinguer un coup de cœur d’un classique ? L’écriture ? L’instantané d’une époque ? D’une frange de la société ?

Là, tout de suite, j’ai en tête L’Élégance du hérisson de Muriel Barbery ou Le Journal intime d’un arbre de Didier van Cauwelaert. Sinon, si je devais nommer un auteur, ce serait Pierre Bordage, qui a su renouveler un style littéraire presque à lui tout seul.

A78093

9782253166542-001-T

Aurélie : Dans 100 ans ? Ma conviction profonde, qui est hautement non-politiquement correcte : si les choses suivent leur train actuel, d’ici un siècle, l’Islam militant aura réussi, l’Occident se sera écroulé, et tout ce que nous considérons pour acquis aura disparu, y compris notre littérature… les seuls livres encore accessibles seront ceux autorisés dans les écoles coraniques.

Question 4 : Le dernier classique que tu as lu

Christine : Le Coup de pistolet d’Alexandre Pouchkine. Sauf si l’on considère le cycle d’Ambre de Roger Zelasny comme un classique de la littérature moderne ^^.

81+GWJr91oL

Aurélie : D’après Goodreads, il s’agit de Vanina Vanini de Stendhal.

51f78MsmsYL._SX345_BO1,204,203,200_

Question 5 : Le premier classique que tu as lu

Christine : On va se marrer ! Z’avez déjà eu affaire à ma mémoire de poisson rouge ??

Bon, je sais que j’ai échappé à celui que tout le monde a lu étant enfant (voir répondre d’Aurélie) et – si j’en crois ce que j’ai conservé de ma bibliothèque –, outre toute la Bibliothèque Rose (Fantômette ou le Club des cinq), le tout preum’s ce serait Maître Zacharius de Jules Verne.

folioj0056

Aurélie : Outre les livres de contes pour enfants, il doit s’agir du Petit Prince, lu en classe de CM1. Sinon, pour le plaisir, vers 8-9 ans, je lisais les classiques abrégés de la collection Tournesol, et celui qui m’a le plus marquée : Voyage au centre de la terre de Jules Verne.

0196618_2

Question 6 : Ta couverture préférée pour un livre classique

Christine : Là, il n’y a pas photo : Vingt Mille Lieues sous les mers de Jules Verne, Texte intégral illustré par Didier Graffet, chez Gründ (2002).

jules-verne-vingt-mille-lieues-sous-les-mers-didier-graffet

Aurélie : La réédition de La Reine Margot (Alexandre Dumas) chez Livre de Poche, à l’occasion de la sortie du film de Patrice Chéreau en 1994. Il s’agit de l’affiche du film, qui est juste sublime à mes yeux. En plus, elle me fait instantanément penser au long métrage, un de mes préférés de tous les temps.

couv31509828

Question 7 : Quels auteurs classiques aurais-tu aimé voir écrire davantage de livres ?

Christine : J’aurais dit Théophile Gautier, même si en répondant à cette question je me rends compte que je n’ai pas encore tout lu.

Aurélie : Je dirais Alain-Fournier et Raymond Radiguet. Tous deux n’ont écrit qu’un roman, génial (Le Grand Meaulnes et Le Diable au corps), avant d’être fauchés très (trop) jeunes.

Question 8 : Quel classique as-tu le moins aimé ?

Christine : Faut choisir ?

Émile et les détectives d’Erich Kätsner, Travaux de Georges Navel, Les Hauts de Hurlevent d’Emily Brontë, et sûrement d’autres dont j’ai déjà tout oublié, et pour cause !

0054931-2_6

0013838_3

0016551-1_6

Aurélie : Le dernier en date, dont je n’ai même pas fini la lecture : Mort à crédit, de Céline. J’ai été d’autant plus déçue, que j’avais adoré Voyage au bout de la nuit, lu quelques mois auparavant.

A37692_Mort_a_credit.indd

Question 9 : Quel est ton classique étranger préféré ?

Christine : Facile ! L’amour de ma vie, c’est Jack London et, pour n’en citer qu’un : L’Amour de la vie 😀 !

51n3dwq5dsl._

Aurélie : Walter Scott et Shakespeare étaient au coude à coude, mais je dois répondre Henry V du Barde.

henry v

Question 10 : Quel est ton ‘classique moderne’ (écrit après 1900) préféré ?

Christine : Rholala, c’te question !

Le précédent étant tout juste après 1900, je vais mettre Ravage de René Barjavel (1943), sinon ce serait Les Mains sales de Jean-Paul Sartre (1948).

20539-gf

mains sales

Aurélie : Ange et Yamini, les créatrices du Tag, placent la limite à 1900 mais, pour ma part, je ferais « démarrer » les classiques modernes à partir de la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Si l’on reste dans les limites du Tag d’origine, alors ce serait La Confusion des sentiments de Stefan Zweig. Après 1945, mon livre favori incontesté : Cent ans de solitude de Garcia Marquez.

41nfTKc2ywL

marquez

Question 11 : Quels lieux mentionnés dans la littérature classique aimerais-tu visiter ?

Christine : Parmi ceux que je n’ai pas encore visités, je suppose ?

Bin j’imagine que ce serait Ambre ou les Cours du Chaos (Roger Zelasny), Kadath l’Inconnue (H.P. Lovecraft) ou Ténébreuse (Marion Zimmer Bradley)… Comment ça, ces lieux n’existent pas ?

Aurélie : Comme Christine, j’ai la chance de beaucoup voyager. Du coup, j’ai déjà vu nombre de lieux mentionnés dans la littérature classique européenne. Je vais donc répondre avec des lieux mythiques, imaginaires, qui m’ont toujours fascinée : l’Atlantide, ou encore Camelot et Avalon dans la légende arthurienne.

Christine : Ah oui ! Vu comme cela, je réalise que j’ai omis d’autres endroits: l’Île au trésor, la Lune, la Grèce antique… Bon d’accord, je vais m’arrêter là. Tu l’auras compris, ce sont tous ces lieux mystérieux qui font frétiller mon imagination…

Question 12 : Quel premier classique recommanderais-tu à un enfant ?

Christine : Pfiou ! Quel âge ?

Je viens d’acheter une version abrégée et illustrée de Croc-Blanc (Jack London, bien sûr) à mon neveu de 6 ans. Pour les 9-10 ans, j’opterais pour Le Roman de la Momie de Théophile Gautier, Les Pilleurs de sarcophage d’Odile Weulersse ou encore Quo Vadis ? de Henryk Sienkiewicz.

J00830_Croc-Blanc_hist_cien-loup_COUV.indd

s-l300

9782253160779FS

Aurélie : Le Petit Prince.

 71lWtUcX47L

Question 13 : Selon toi, quel classique n’a pas un titre adéquat ? Comment le renommerais-tu ?

Christine : Aucun ; ce n’est pas à moi – lectrice – de modifier le choix de l’auteur.

Aurélie : Pareil.

Question 14 : Un classique favori que tu aimerais recommander à tout le monde

Christine : Tout le monde ? Bin euhhhhhh… Tout le monde ??

Il n’y en a pas ; cela dépend tellement des goûts de chacun, de son âge, de son histoire, de son rapport avec les livres…

Exemple, j’ai détesté Émile et les détectives (pas compris pourquoi on me faisait lire ça à l’époque, alors que j’étais déjà une grande lectrice), et mon meilleur ami a adoré, lui qui n’aimait pas lire.

Aurélie : Même avis que Christine mais, si je devais en choisir un, je dirais La Ferme des animaux de George Orwell. Il est court et chaque âge peut en retirer quelque chose d’intéressant.

3d7a2bc6dffb764f4097c4f99535110e

Publicités

TAG Spécial Classiques

7 Mar

Ce Tag a été créé par « Pinupapple and books » et je l’en remercie, il y avait un moment que j’avais envie de faire un nouveau questionnaire sur les classiques, et le Classic Book Tag commence à dater. Voilà le lien vers la vidéo d’origine : https://www.youtube.com/watch?v=hZ-42…

Comme d’habitude, j’estime ne pas avoir à me justifier de mes opinions et, si vous ne supportez pas qu’on ne soit pas d’accord avec vous, envisagez sérieusement une thérapie, vous avez manifestement zappé la phase où l’on apprend à gérer la frustration (vers 4 ans, pour info).

1/ Avant tout, quelle est pour toi la définition d’un classique ?

Question difficile, mais tellement intéressante ! Déjà, de plus en plus de personnes font la distinction entre ‘classique’ tout court, écrit disons avant la Seconde Guerre mondiale, et ‘classique moderne’, écrit, vous l’aurez deviné… après !

Je ne faisais pas cette distinction avant de découvrir Booktube, mais je la trouve finalement assez commode. Pour moi, un classique répond à plusieurs critères (ne pas mettre dans ce terme trop de rigidité académique, toutefois) :

  • A marqué son époque
  • A capté l’essence de son époque
  • A encore plein de choses à nous dire et est encore pertinent dans le monde d’aujourd’hui, au moins partiellement
  • A donné naissance à des courants littéraires ou philosophiques
  • S’étudie dans un cursus scolaire
  • Fait l’objet d’un consensus académique, certes parfois soumis à des effets de mode
  • Offre des qualités littéraires (richesse de la langue, ou inventions de nouveaux modes de langage… Cf. les Surréalistes ou Raymond Queneau)

Cela étant dit, il y a fatalement une part suggestive, voire intuitive, dans la définition que chacun donne d’un ‘classique’, ce qui offre, comme premier avantage, d’ouvrir le débat.

Par exemple, je ne suis pas de ceux qui considèrent Harry Potter comme un classique. Pour moi, nous manquons de recul pour mesurer pleinement l’impact de cette œuvre, et sa pérennité. Dans la définition des classiques, je fais comme un blocage aux années 80… sans doute parce que cela correspond à mon enfance, donc c’est parfaitement subjectif, mais aussi parfaitement assumé en ce qui me concerne. C’est bien là que l’expérience de chacun a une influence décisive sur sa définition d’un classique. J’ai d’ailleurs constaté le même phénomène pour la musique : « avant moi, oui, après moi, pas moyen de trouver des vrais ‘classiques’ ! » Amusant, non ?

2/ Quel a été le classique qui t’a fait aimer les classiques ?

Je ne pense pas qu’il y en ait un seul en particulier, mais plutôt un ensemble de livres que j’ai lus assez tôt dans ma vie, vers 10 ans. En effet, grâce aux éditions abrégées pour la jeunesse, j’ai découvert sans trop de difficultés un grand nombre de classiques : Jules Verne (notamment Voyage au centre de la terre, que j’avais dévoré), mais aussi Walter Scott (Ivanhoé), Stevenson, Sherlock Holmes, ou encore la mythologie grecque et romaine.

Par la suite, la plupart des lectures obligatoires à l’école m’ont beaucoup plu, et ont consolidé mon amour des classiques. J’en lisais aussi d’ailleurs pas mal pour mon plaisir personnel.

3/ Qu’apprécies-tu dans les classiques que tu ne retrouves pas dans les romans contemporains ?

Essentiellement le niveau de langue, le témoignage sur une époque, révolue certes, mais qui a été le creuset de celle où nous vivons. Je trouve aussi une certaine noblesse dans les intrigues classiques, qui me manque parfois dans les contemporains. Après, pour être tout à fait honnête, je lis essentiellement des classiques, avec les exceptions notables que sont la fantasy et la SF.

4/ Quel est ton courant littéraire favori ?

Il y en a plusieurs au coude à coude, tous du XIXe siècle : Romantisme, Réalisme et Naturalisme se disputent la 1ère place, avec peut-être un penchant pour le Romantisme ces dernières années.

5/ Quel classique conseillerais-tu en premier ?

Là encore, c’est très délicat car cela dépend énormément de la personne à laquelle on conseille le livre, et de son expérience de lecture.

D’une manière générale, je dirais de miser sur un texte court, à la langue accessible, à l’intrigue amusante ou touchante. Les pièces de théâtre de Molière constituent un bon point de départ.

6/ Un classique que tu as détesté ?

Ouh là ! Il y en a pléthore ! Certains ont déjà été mentionnés dans le précédent Tag, donc je vais piocher dans les plus récents que j’ai lus (ou tenté de lire) : Alice au Pays des Merveilles. Rien dans ce roman ne m’a plu. C’est gratuitement cruel, alambiqué, mal écrit… Beurk !

7/ Le livre classique que tu as préféré ?

Ouch, c’est difficile ! Rien que sur l’année 2016 je ne saurais pas choisir, j’en ai lus plein qui étaient fantastiques !

Bon allez, je vais rester sur Notre-Dame de Paris de Victor Hugo, un favori depuis l’adolescence.

8/ Un classique que tu as envie de lire ?

Même punition, il y en a tellement ! Ma Pile à Lire est composée de classiques à 90% !

Bon, prenons celui que je suis en train de lire : Les Misérables. On reste avec Hugo, quoi.

9/ Si tu devais choisir entre lire à vie des classiques ou des contemporains, que choisirais-tu ?

Même si les contemporains me manqueraient beaucoup (Hello, Dan Simmons et Stephen King !), je choisirais les classiques sans hésiter.

10/ Un classique qui commence par la 1ère lettre de ton prénom ?

Antigone, de Sophocle ou Anouilh, les 2 versions sont sublimes.

11/ Ton personnage de roman classique préféré ?

Vu que j’ai toujours un faible pour les méchants, et que je suis persuadée qu’un méchant bien écrit peut sauver n’importe quelle histoire, va pour Claude Frollo, dans Notre-Dame de Paris. Hugo toujours, mais que voulez-vous ?! On ne se refait pas !

12/ Un classique qui t’a fait rire ?

Récemment, celui qui m’a le plus fait rire, à gorge déployée et même aux larmes, c’est Evelina de Fanny Burney.

13/ Un classique qui t’a fait pleurer ?

Ils sont légion, et d’ailleurs les récits les plus tragiques sont, au final, ceux que l’on préfère et que l’on retient. Il y a une part de sublime dans le désespoir que suscitent certains grands textes.

Le plus récent qui m’ait vraiment fait pleurer comme une Madeleine… Oserais-je ? Encore un Hugo ! L’Homme qui rit. Sublimissime.

14/ Un classique que tu n’as jamais terminé ?

Il y en a quelques-uns, soyons honnêtes. Mais la plupart d’entre eux ont fait l’objet, ou ferons l’objet d’une 2e chance. Bien placé dans les (re)lectures à faire : Guerre et Paix de Tolstoï. J’avais dû lire 200 pages, puis il m’était tombé des mains, mais j’ai très envie de retenter l’aventure, d’autant que j’ai adoré Anna Karénine.

En revanche, ma première tentative de lecture d’Ulysse (James Joyce) m’a tellement traumatisée, que je ne parierais pas sur un nouvel essai avant un siècle (au moins) !

Classics Book Tag (version française)

26 Juil

J’ai vu de nombreux ‘Booktubers’ faire ce Tag et, dans la mesure où j’ai toujours lu des classiques, je me suis dit : “Et si j’essayais ?”

Le tag d’origine a été créé par Vienna sur son blog It’s a Book’s World : http://itsabooksworld.booklikes.com/post/1104267/the-classics-booktag-original

Ceci est la version française du Tag, donc je vais limiter mes réponses aux classiques francophones. Pour les classiques de langue étrangère, voir mon article Classics Book Tag (English Version).

Il est bien évident que ce sont là MES opinions. Elles se passent de justification, d’excuse, d’avertissements et autres fadaises de ce type.

 C’est parti !

  1. Un classique surcoté que tu n’as pas aimé

Déjà, qu’est-ce qu’un classique ‘surcoté’? Cela paraît paradoxal, non ?

Mais bon, si je devais choisir, ce serait Les Lettres Persanes de Montesquieu. On nous a obligés à lire ce truc au lycée, et je l’ai trouvé sans intérêt.

lettres-persanes-2080

  1. Période favorite sur laquelle tu aimes lire

C’est trop difficile, je ne peux pas en distinguer une en particulier. Désolée !

  1. Conte de fées préféré

Je ne lis pas beaucoup de contes de fées, mais je dirais La Belle et la Bête, dans la version de Jeanne-Marie Leprince de Beaumont.

Belle bête

  1. Tu es embarrassée de ne pas avoir lu ce classique

Tellement de classiques et si peu de temps, comment être embarrassée de ne pas en avoir lu un en particulier ?

  1. Top 5 des classiques sur tu aimerais lire bientôt

Je ne planifie pas trop mes lectures car tout dépend de mon humeur à la fin du livre précédent.

Cela étant, ces classiques français me font particulièrement de l’œil depuis les étagères :

  • Voyage au Bout de la Nuit (Louis-Ferdinand Céline)

voyage bout nuit

  • La Reine Margot (Alexandre Dumas – relecture)

reine margot

  • Les Misérables (Victor Hugo)

Misérables intégral

  • Bérénice (Jean Racine)

bérénice

  • Le Ventre de Paris (Émile Zola)

le-ventre-de-paris-1245

  1. Livre moderne favori inspiré d’un classique

Antigone de Jean Anouilh, inspiré de la pièce de Sophocle.

Antigone

  1. Film ou série TV préféré(e) fondé(e) sur un classique

La Reine Margot de Patrice Chéreau (1994), inspiré du roman d’Alexandre Dumas, même si le scénario prend pas mal de libertés avec le matériau original. Ce film est baroque, beau, magique, brutal… Parfait.

reine margot film

  1. Pire film adapté d’un classique

N’importe quelle transposition sur petit ou grand écran des Trois Mousquetaires, même si dans la catégorie ‘massacre de grand roman’, les ricains ont la palme.

  1. Éditions favorites de classiques que tu aimerais collectionner davantage

Je ne suis pas collectionneuse, je revends très régulièrement les livres que j’ai lus sauf mes archi-préférés de tous les temps, qui sont dans des éditions dépareillées.

Parmi les éditions françaises, ma préférée est Folio classiques chez Gallimard : les couvertures sont simples et chic, avec des images bien choisies, la tranche est sobre également.

J’aime bien aussi les Pocket à bas prix, ils sont assez sympas.

  1. Un classique sous-estimé que tu recommanderais à tout le monde

Je suis tout aussi perplexe quant à la notion de classiques ‘sous-estimés’ que ‘surcotés’, mais bon…

Je dirais L’Homme qui rit, de Victor Hugo. Je viens de le dévorer, il est vraiment génial, et on ne parle que des Misérables (son chef d’œuvre), et Notre-Dame de Paris (que j’adore, comme cet article le montre). Moi, cette lecture m’a donné envie de découvrir tous les romans de Hugo.

homme rit