TAG Spécial Classiques

7 Mar

Ce Tag a été créé par « Pinupapple and books » et je l’en remercie, il y avait un moment que j’avais envie de faire un nouveau questionnaire sur les classiques, et le Classic Book Tag commence à dater. Voilà le lien vers la vidéo d’origine : https://www.youtube.com/watch?v=hZ-42…

Comme d’habitude, j’estime ne pas avoir à me justifier de mes opinions et, si vous ne supportez pas qu’on ne soit pas d’accord avec vous, envisagez sérieusement une thérapie, vous avez manifestement zappé la phase où l’on apprend à gérer la frustration (vers 4 ans, pour info).

1/ Avant tout, quelle est pour toi la définition d’un classique ?

Question difficile, mais tellement intéressante ! Déjà, de plus en plus de personnes font la distinction entre ‘classique’ tout court, écrit disons avant la Seconde Guerre mondiale, et ‘classique moderne’, écrit, vous l’aurez deviné… après !

Je ne faisais pas cette distinction avant de découvrir Booktube, mais je la trouve finalement assez commode. Pour moi, un classique répond à plusieurs critères (ne pas mettre dans ce terme trop de rigidité académique, toutefois) :

  • A marqué son époque
  • A capté l’essence de son époque
  • A encore plein de choses à nous dire et est encore pertinent dans le monde d’aujourd’hui, au moins partiellement
  • A donné naissance à des courants littéraires ou philosophiques
  • S’étudie dans un cursus scolaire
  • Fait l’objet d’un consensus académique, certes parfois soumis à des effets de mode
  • Offre des qualités littéraires (richesse de la langue, ou inventions de nouveaux modes de langage… Cf. les Surréalistes ou Raymond Queneau)

Cela étant dit, il y a fatalement une part suggestive, voire intuitive, dans la définition que chacun donne d’un ‘classique’, ce qui offre, comme premier avantage, d’ouvrir le débat.

Par exemple, je ne suis pas de ceux qui considèrent Harry Potter comme un classique. Pour moi, nous manquons de recul pour mesurer pleinement l’impact de cette œuvre, et sa pérennité. Dans la définition des classiques, je fais comme un blocage aux années 80… sans doute parce que cela correspond à mon enfance, donc c’est parfaitement subjectif, mais aussi parfaitement assumé en ce qui me concerne. C’est bien là que l’expérience de chacun a une influence décisive sur sa définition d’un classique. J’ai d’ailleurs constaté le même phénomène pour la musique : « avant moi, oui, après moi, pas moyen de trouver des vrais ‘classiques’ ! » Amusant, non ?

2/ Quel a été le classique qui t’a fait aimer les classiques ?

Je ne pense pas qu’il y en ait un seul en particulier, mais plutôt un ensemble de livres que j’ai lus assez tôt dans ma vie, vers 10 ans. En effet, grâce aux éditions abrégées pour la jeunesse, j’ai découvert sans trop de difficultés un grand nombre de classiques : Jules Verne (notamment Voyage au centre de la terre, que j’avais dévoré), mais aussi Walter Scott (Ivanhoé), Stevenson, Sherlock Holmes, ou encore la mythologie grecque et romaine.

Par la suite, la plupart des lectures obligatoires à l’école m’ont beaucoup plu, et ont consolidé mon amour des classiques. J’en lisais aussi d’ailleurs pas mal pour mon plaisir personnel.

3/ Qu’apprécies-tu dans les classiques que tu ne retrouves pas dans les romans contemporains ?

Essentiellement le niveau de langue, le témoignage sur une époque, révolue certes, mais qui a été le creuset de celle où nous vivons. Je trouve aussi une certaine noblesse dans les intrigues classiques, qui me manque parfois dans les contemporains. Après, pour être tout à fait honnête, je lis essentiellement des classiques, avec les exceptions notables que sont la fantasy et la SF.

4/ Quel est ton courant littéraire favori ?

Il y en a plusieurs au coude à coude, tous du XIXe siècle : Romantisme, Réalisme et Naturalisme se disputent la 1ère place, avec peut-être un penchant pour le Romantisme ces dernières années.

5/ Quel classique conseillerais-tu en premier ?

Là encore, c’est très délicat car cela dépend énormément de la personne à laquelle on conseille le livre, et de son expérience de lecture.

D’une manière générale, je dirais de miser sur un texte court, à la langue accessible, à l’intrigue amusante ou touchante. Les pièces de théâtre de Molière constituent un bon point de départ.

6/ Un classique que tu as détesté ?

Ouh là ! Il y en a pléthore ! Certains ont déjà été mentionnés dans le précédent Tag, donc je vais piocher dans les plus récents que j’ai lus (ou tenté de lire) : Alice au Pays des Merveilles. Rien dans ce roman ne m’a plu. C’est gratuitement cruel, alambiqué, mal écrit… Beurk !

7/ Le livre classique que tu as préféré ?

Ouch, c’est difficile ! Rien que sur l’année 2016 je ne saurais pas choisir, j’en ai lus plein qui étaient fantastiques !

Bon allez, je vais rester sur Notre-Dame de Paris de Victor Hugo, un favori depuis l’adolescence.

8/ Un classique que tu as envie de lire ?

Même punition, il y en a tellement ! Ma Pile à Lire est composée de classiques à 90% !

Bon, prenons celui que je suis en train de lire : Les Misérables. On reste avec Hugo, quoi.

9/ Si tu devais choisir entre lire à vie des classiques ou des contemporains, que choisirais-tu ?

Même si les contemporains me manqueraient beaucoup (Hello, Dan Simmons et Stephen King !), je choisirais les classiques sans hésiter.

10/ Un classique qui commence par la 1ère lettre de ton prénom ?

Antigone, de Sophocle ou Anouilh, les 2 versions sont sublimes.

11/ Ton personnage de roman classique préféré ?

Vu que j’ai toujours un faible pour les méchants, et que je suis persuadée qu’un méchant bien écrit peut sauver n’importe quelle histoire, va pour Claude Frollo, dans Notre-Dame de Paris. Hugo toujours, mais que voulez-vous ?! On ne se refait pas !

12/ Un classique qui t’a fait rire ?

Récemment, celui qui m’a le plus fait rire, à gorge déployée et même aux larmes, c’est Evelina de Fanny Burney.

13/ Un classique qui t’a fait pleurer ?

Ils sont légion, et d’ailleurs les récits les plus tragiques sont, au final, ceux que l’on préfère et que l’on retient. Il y a une part de sublime dans le désespoir que suscitent certains grands textes.

Le plus récent qui m’ait vraiment fait pleurer comme une Madeleine… Oserais-je ? Encore un Hugo ! L’Homme qui rit. Sublimissime.

14/ Un classique que tu n’as jamais terminé ?

Il y en a quelques-uns, soyons honnêtes. Mais la plupart d’entre eux ont fait l’objet, ou ferons l’objet d’une 2e chance. Bien placé dans les (re)lectures à faire : Guerre et Paix de Tolstoï. J’avais dû lire 200 pages, puis il m’était tombé des mains, mais j’ai très envie de retenter l’aventure, d’autant que j’ai adoré Anna Karénine.

En revanche, ma première tentative de lecture d’Ulysse (James Joyce) m’a tellement traumatisée, que je ne parierais pas sur un nouvel essai avant un siècle (au moins) !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :