« Comme s’il en pleuvait » : une comédie avec Pierre Arditi

10 Sep

C’est vraiment par hasard que je me suis retrouvée, samedi dernier, au théâtre Edouard VII pour assister à une représentation de « Comme s’il en pleuvait », le lendemain de la Première. Je vais très peu au théâtre, étant plutôt branchée ciné. Mais depuis que je suis devenue amie avec G, les occasions se sont multipliées. Je ne sais pas trop comment il se débrouille, mais G a souvent des invitations ou des places à des prix imbattables pour assister à des pièces de tous poils.

Or donc vendredi dernier, G me textotte ‘Une pièce avec Arditi ce week-end, ça te dit ?’

Et comment ! J’adore ce comédien, que je connais davantage via la télévision et le cinéma certes, mais dont le charme ne m’a pas laissée indifférente, comme nombre de mes congénères… Alors rater une occasion de le voir en vrai ? Même pas envisageable !

Je dois d’ailleurs bien t’avouer que, au lever du rideau, je ne savais rien de la pièce, hormis qu’il s’agissait d’une comédie, et que je ne me suis préoccupée du titre qu’à la sortie du théâtre. Ouais, je sais…

Une comédie, et effectivement, j’ai bien ri. La pièce ouvre sur l’appartement d’un couple bourgeois (lui médecin anesthésiste, elle directrice de maternelle) dans le 15e arrondissement. Or, il s’en passe des belles dans leur appart’ dès qu’ils ont le dos tourné : des billets de banque apparaissent dans le salon. D’abord un, puis une poignée… puis des sacs entiers.

La pièce tourne essentiellement autour des réactions du couple face à ce coup du destin dont la raison leur échappe. Au début déconcertés et effrayés, puis excités par cette fortune qui semble leur tomber du ciel, ce fric finit par amener des questions quasi-existentielles dont ils n’ont pas la réponse. Dit comme ça, le pitch paraît bien sérieux, mais le ton de la pièce est décidément à la comédie, les réparties fusent, le ton monte puis redescend, et on ne s’ennuie pas une seconde. L’œuvre a un arrière-goût absurde qui n’est pas sans rappeler l’humour anglais, et n’attends pas d’explication logique à la situation : ce n’est pas le but premier de la pièce. D’ailleurs, très vite, tu t’en fiches du ‘pourquoi-comment’ ce pognon arrive dans leur salon, tu es trop pris(e) dans les échanges hilarants et vifs entre les personnages.

J’ai particulièrement apprécié le jeu de Pierre Arditi. D’aucuns me diraient partiale vu que j’y suis allée pour lui à la base, et que je suis globalement fan. Mais objectivement, son jeu est le plus convaincant de la pièce : à la fois réaliste dans une situation qui l’est moins, truculent et un peu mufle. Il est évident qu’Arditi prend grand plaisir à jouer ce personnage. Il faut dire que le rôle est très bien écrit.

Par contraste, j’ai trouvé que sa partenaire, Évelyne Buyle, était moins bien lotie : son rôle est plus monolithique, ses réparties sont toutes sur le même mode, le même ton et le personnage de Laurence se montre extrêmement rigide dans ses réactions, ses répliques finissant par se ressembler. Du coup, elle m’a parfois agacée. J’aurais aimé plus de profondeur, comme pour le personnage d’Arditi. Les rôles secondaires (la femme de ménage espagnole et le voisin du dessus) sont les éléments de comic relief traditionnels, à une seule dimension. Ils sont toutefois très efficaces.

Dans l’ensemble, la pièce se laisse regarder avec beaucoup de plaisir, grâce au jeu d’Arditi mais aussi à l’absurdité de la situation. La fin m’a un peu séchée sur place, mais n’enlève rien au charme du reste de l’œuvre.

Un bon moment de détente donc.

Publicités

2 Réponses to “« Comme s’il en pleuvait » : une comédie avec Pierre Arditi”

  1. Marnie 15 septembre 2012 à 10 h 55 min #

    Merci pour cette critique, chère Orpailleuse ! cela me tente beaucoup et je vais de ce pas aller voir les tarifs… moi aussi je suis plus ciné que théâtre, mais il est vrai que de temps en temps, c’est agréable. Et il y a longtemps que j’ai envie de voir Arditi sur scène, alors cette fois je vais essayer de me bouger !
    Tu auras l’adresse de mon blog en lien 😉

    • L'Orpailleuse 15 septembre 2012 à 14 h 13 min #

      Oh J’espère que cela te plaira! Tu devrais passer un bon moment 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :