Moi mon p’tit Bisounours…

4 Sep

Mais oui ! Les Bisounours, souviens-toi ! Ces petits nounours adorables qui ont bercé notre enfance à travers leurs aventures télévisées… et que nous avons bercés contre nos cœurs dans notre sommeil ou quand nous avions un gros chagrin !

Figure-toi que j’ai récemment eu une grosse crise de Nostalgie (oui, avec un grand ‘N’). À tel point que j’ai regretté de n’avoir finalement pas conservé grand’ chose de mon enfance : les jouets et les livres ont été donnés au fur et à mesure, et les peluches, dernières à partir, ont fini directement à la poubelle. 17 ans dans des cartons à la cave, elles étaient toutes pourries, tu penses ! D’ailleurs, après avoir vu l’état des cartons en question, je n’ai pas vraiment eu le cœur de bien regarder à l’intérieur. Donc adieu les peluches de mon enfance ! Sauf que… Nostalgie m’est tombée dessus. Cette bourrique qui guette nos moments de fatigue pour mieux nous revenir à la figure.

Attaquée de façon sournoise fin août dernier, j’ai songé à mes anciens compagnons duveteux… pour me rendre compte que ça me manquait, une peluche ! À 34 ans, il y a de quoi se poser des questions, même si cela ne justifie pas (encore) d’appeler les messieurs en blouse blanche.

Bref, je surfais sur Ebay à la recherche de maquillage (au hasard !), quand l’idée m’est apparue que l’on pouvait trouver de tout sur ce site. Dernièrement, j’avais déjà repensé à mes Bisounours à l’occasion d’un énième visionnage de Beauty Broadcast. En effet, sur ses étagères pleines de maquillage, Emily a mis bien en évidence un petit Bisounours en plastique : le vert avec un trèfle à quatre feuilles sur le bidou (Grosveinard ou Good Luck Bear). Comme elle est née à Noël 1983 et que les jouets Bisounours ont envahi le marché en 1983, on a dû offrir ça à ses parents pour porter bonheur à la nouvelle venue… Genre les 3 bonnes fées qui se penchent sur le berceau, sauf que là c’était un ours vert. Perso, je ne sais pas ce qui m’aurait fait le plus flipper.

Revenons à 1983 : j’ai moi aussi reçu des cadeaux Bisounours cette année-là (j’avais 5 ans) : Grosdodo, sur lequel on va revenir, et Maminours, la petite mamie couleur parme avec son châle. Sauf qu’au départ j’ai fait la gueule, je ne voulais pas de ces deux-là : on les voyait à peine dans le dessin animé ! Moi je voulais celui que toutes mes copines avaient (et qui manifestement était en rupture de stock en décembre 1983) : Grosbisou. Le marron avec un gros cœur rouge sur le ventre. C’était la star du show, le leader des Bisounours ! À la rigueur, je me serais contentée de Groschéri, le rose avec ses 2 cœurs sur la bedaine. Mais Grosdodo ? Maminours ? Inconnus au bataillon. Donc j’en avais rien à cirer. Je me souviens d’avoir tabassé Maminours dès que ma famille a eu le dos tourné le lendemain de Noël. Je n’en voulais pas de cette vieille avec son châle ringard ! À 5 ans, on est déjà dans l’âge à la con où l’on veut absolument entrer dans le moule, faire comme tout le monde et appartenir au groupe.

Bref.

Revenons à mes indésirables de l’hiver 1983-1984 : Grosdodo et Maminours.

Il faut croire que j’ai fini par leur pardonner de ne pas être Grosbisou, vu que je les ai gardés jusqu’à ce jour fatidique de janvier 1996 où nous avons adopté notre chien Maxime. Une vraie terreur. Il avait envie de bouffer toutes les peluches trônant sur mon lit d’adolescente. Total : on a vite enfermé tout ce beau monde dans des cartons dont ils ne sont jamais ressortis. (Pour info, c’est le moment où tu es sensé(e) verser une petite larmichette)

Exit donc Grosdodo, qui était devenu, on ne sait trop comment, ma peluche préférée avec Bébé Renard : une espèce de truc immonde toute en pattes et en salopette rouge que mon Papy chéri m’avait ramené de la Gare de l’Est quand j’étais à l’hôpital. Forcément, comme tous les gamins, j’avais flashé sur le jouet le plus moche de ma collection.

Ainsi Grosdodo était mon préféré avec Bébé Renard ; je dormais tout le temps avec, même à l’âge avancé de 17 ans. Après tout, il était fait pour ça non ? Avec ses yeux à moitié fermés (à moitié ouverts ?), sa lune et son étoile sur le bedon, il était chou finalement. Et il me manquait. Ouais je sais, c’est très con, mais c’est comme ça. En voyant la figurine en plastique de Grosveinard sur l’étagère d’Emily, j’ai eu envie de retrouver celle de mon Grosdodo. Oui, parce que je le kiffais tellement, on me l’avait aussi offert en modèle réduit. Et comme, sur Ebay, on trouve vraiment de tout, forcément un petit malin l’avait mis en vente. Et attention, hein ! Je voulais celui de mon enfance, pas une des dernières versions moches qu’ils ont sorties pour les enfants d’aujourd’hui !

J’achète donc ma figurine vintage en très bon état pour un prix dérisoire et là ! Je me dis : « Et pourquoi ne pas prendre la peluche aussi ? » Quitte à sombrer dans le ridicule, autant y aller à fond. Avec panache. Je cherche donc le nounours sur le même site et, stupeur ! Je réalise qu’il y a plein de gens qui vendent des Bisounours vintage (plus ou moins mités, il faut bien le dire). Serait-ce le moment de rattraper cette injustice de mon enfance et d’acquérir le précieux Grosbisou que toutes mes copines avaient ?

Et bah non. J’ai préféré faire l’acquisition de mon Grosdodo de 1983, là aussi acheté à un collectionneur pour une misère. Il est arrivé à la maison et a pris ses quartiers sur mon lit/tatami au milieu des coussins colorés, comme son prédécesseur en des temps lointains.

Et on peut même dire qu’il est arrivé à point nommé : j’avais passé une journée de merde, mais heureusement, mon gentil Grosdodo m’attendait dans son colis.

Du coup je lui ai fait plein de câlins et de bisous, car mon p’tit Bisounours, il adore les bisous !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :