Les Poussettes dans le Bus

6 Sep

On a frisé la bataille rangée dans un bus de banlieue ce matin. 

Imagine, Lecteurice, un véhicule de la RATP déjà bien rempli autour de 8h45, avec 2 poussettes (dont une pour jumeaux, sauf que y’avait qu’un bébé dedans), des gens debout et un arrêt/correspondance blindé pour bientôt. Enfin, je dis « poussettes », mais je devrais peut-être parler de TANK! Dans mon souvenir (qui n’est pas si vieux tout de même!), les poussettes se pliaient toutes dans les transports en commun et on s’asseyait avec l’enfant sur les genoux. Aujourd’hui les mamans (et des papas aussi, ils se fournissent au même endroit t’façon) ont des trucs à mi-chemin entre le caddie de supermarché et le char Leclerc. Donc, 2 arrêts avant Mairie de ***, arrivent 1 maman, 1 gosse de 4-5 ans et 1 énoooorme poussette. La petite famille passe par la porte arrière (normal) et là le chauffeur du bus, sentant venir l’embrouille, fait passer le message sonore suivant: « Pour la sécurité de tous, seules 2 poussettes sont autorisées. Toute poussette supplémentaire devra être pliée… » Ou un truc du genre. Fatalement, le tout est tombé dans l’oreille d’une sourde. La maman en question est d’ailleurs sans doute la seule à ne pas avoir entendu le message pré-enregistré, pourtant diffusé à 3 reprises par un chauffer de plus en plus excédé. Le char d’assaut casé avec difficulté le long de la porte arrière aurait d’ailleurs empêché, en cas d’urgence, toute sortie des voyageurs… On dit que je râle, et effectivement je suis assez psychorigide en matière de sécurité des personnes. Mais on ne joue pas avec ça, merde!

Alors, comme beaucoup d’usagers de la RATP, j’ai suivi de loin la polémique quand cette affiche a commencé à apparaître dans les bus. 

Les parents se défendent en disant penser surtout à la sécurité et au confort de leur bébé (bien naturel, on est d’accord), ne pas pouvoir faire autrement que de prendre les transports en commun  (comme des millions de Franciliens, on comprend et même on compatit)… mais comment faisaient NOS parents, avant l’invention du TANK??? Ils se démerdaient bien, non? Ils pliaient leurs poussettes et ne faisaient pas ch*** le monde, ne se foutaient pas des règlements et de la gêne, voire du danger, causée aux autres passagers. 

Et naturellement, ce qui devait arriver arriva : à Mairie de ***, le bus s’est changé en zone de guerre. Les 3 poussettes et les 3/4 des passagers voulaient descendre, une foule voulait monter et tout le monde était coincé; ça a bien duré 10 minutes le bordel, avec les gens qui s’excitent, gueulent, s’insultent, les roues des poussettes qui se coincent dans les portes en accordéon, les enfants qui ont peur et pleurent parce que les adultes s’énervent, le chauffeur que personne n’entend beugler au-dessus du brouhaha ambiant… Tout ça parce qu’une maman a refusé de suivre le règlement. 

Je vais sûrement me faire torpiller par ces bloggeuses/mères de famille qui ont déjà largement réagi en novembre 2010 lors du lancement de la campagne RATP. Mais pour être honnête, comme ce sont les mêmes qui me pourrissent régulièrement la vie dans les transports, je m’en moque. Pour information, mesdames, le règlement n’est pas là juste pour vous contrarier ou vous obliger à attendre le bus suivant. C’est juste qu’à un moment donné… ON NE PEUT PAS ALLER CONTRE LES LOIS DE LA PHYSIQUE.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :