« Un Jour » avec Anne Hathaway

5 Sep

Bon, disons-le franchement: j’ai pas compris les critiques grandiloquentes pour ce film.

J’ai beau aimer la guimauve et dégainer mes kleenex plus vite que l’ombre de Lucky Luke, ce coup-ci, ça l’a pas trop fait. Pas de « Syndrôme du Docteur Quinn » en vue. Pourtant, c’était clairement le but du film: faire chialer les gonzesses et couler le mascara.

Certes, les acteurs sont impeccables, Anne en tête, lumineuse comme toujours. Ce n’est pas ça le souci. Le récit est juste long, si long. On se ronge les ongles en voyant les personnages se passer à côté, se lancer dans des histoires dont on sait qu’elles ne sont pas les bonnes, etc… J’aurais bien botté les fesses du héros à 2 ou 3 reprises.

Quand on regarde un film, ou qu’on observe notre entourage plus ou moins proche, c’est souvent plus facile d’y voir clair et de pressentir certains échecs. Quand c’est pour soi-même, on ne voit rien du tout et on tombe dans les mêmes chemins de traverse que les héros de ce petit film romantique. S’il a un mérite, au fil de tout ce mêli-mêlo longuet, c’est de pointer les détours, retours en arrière et impasses de nos existences, les ornières dans lesquelles nous nous retrouvons parfois parce que nous l’avons bien voulu. Des années écoulées, un zeste de nostalgie plus tard et il ne reste de ce Jeu de l’Oie que des regrets.

… Je me relis et punaise, c’est presque beau ce que j’ai écrit! Tu crois qu’ils se relisent les critiques de ciné et qu’ils n’en peuvent plus de leur génialité?

Publicités

3 Réponses to “« Un Jour » avec Anne Hathaway”

  1. Sally 26 septembre 2011 à 23 h 46 min #

    OUi c’est vrai qu’il est longuet ce film … Mais tu trouves pas qu’il est méga craquant le héros?? Bon sauf quand il se comporte comme une b***e mais sinon on a envie de lui faire des bisous je trouve !

    • L'Orpailleuse 26 septembre 2011 à 23 h 50 min #

      Les personnages sont tous touchants, c’est vrai, et j’ai été très émue à plusieurs reprises. Et oui, le héros est craquos, même si j’ai eu envie de le tarter pendant une bonne partie de l’histoire. J’ai particulièrement aimé la relation complexe qu’il entretient avec ses parents, en fait.

Trackbacks/Pingbacks

  1. Rencontre le cousin de Murphy… « L'Orpailleuse de Paname - 17 novembre 2012

    […] personnages avant de voir Ramon Tafraise sur une cannette. Et l’autre jour au ciné (voir « Un Jour avec Anne Hathaway »), je suis restée sans voix devant le cousin de Murphy. Tu sais, notre ‘ami’ commun […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :